Dispositif actuel

Une session des « Rencontres cliniques freudiennes »

Chaque session de formation se déroule de septembre à juin.

Objectifs :

Il s’agit de former des travailleurs œuvrant dans le champ de la santé mentale, médecins, psychologues, éducateurs, infirmiers, assistants sociaux, à une clinique orientée par la psychanalyse. Il ne s’agit pas d’une formation à caractère diplômant, mais d’un éclairage de la clinique à laquelle ils sont confrontés de leur place, par la psychanalyse.

Participants :

Chaque session accueille seulement 12 stagiaires. Nous avons opté pour un travail assidu en petit groupe, ce qui implique un roulement chaque année des stagiaires et un investissement important des participants. Les douze stagiaires se constituent en 3 cartels par tirage au sort et choisissent à leur guise leurs plus-uns en dehors du Cardo. Ceci assure au dispositif une extériorité et un lien avec la communauté des analystes. L’animation de la session est assurée par cinq personnes qui se constituent également en cartel.

Programme :

  • « Rencontres cliniques Freudiennes » : il s’agit d’un entretien conduit par un psychanalyste parmi les animateurs, avec un patient choisi par l’équipe soignante du service qui accueille ce dispositif de formation. L’auditoire est constitué de l’équipe soignante et des stagiaires inscrits à la session. L’entretien terminé, une réflexion collective s’instaure autour de la construction du cas singulier du patient choisi et une élaboration autour des perspectives de sa prise en charge en fonction des questions de l’équipe. Le mois suivant, une nouvelle discussion se déroule avec l’équipe soignante dans l’après-coup de la rencontre avec le patient dont les suites peuvent être ainsi appréciées. Ces séquences se déroulent une après-midi par mois (jusqu’à présent, un mardi) de 14 h à 17 h, de septembre à juin.
  • Le travail en cartel, laissé à la libre appréciation de chacun, permet à chaque participant un travail d’élaboration personnel sur la question de la conduite d’un entretien, de la construction de cas, mais aussi une recherche clinique et théorique qui peut s’appuyer sur la lecture de textes psychanalytiques traitant de ces questions.
  • Une journée conclusive de mise à ciel ouvert des cartels se déroule au mois d’octobre, laissant aux cartels un temps d’élaboration de leurs travaux. Cette journée est ouverte à un public élargi.

Cartel d’animation :

Fabienne Guillen, psychiatre et psychanalyste, membre actif du Cardo.

Marie-Jean Sauret, Professeur Emérite de psychopathologie à l’université Jean Jaurès, psychanalyste, membre actif du Cardo.

Isabelle Saint Geours, psychologue et psychanalyste, membre actif du Cardo.

Sacha Dreyfus, psychologue et psychanalyste, membre actif du Cardo.

Dimitris Sakellariou, psychanalyste à Toulouse et Athènes, membre actif du Cardo.

Abel Guillen, psychiatre, membre actif du Cardo.

Productions :

La construction du cas de chaque patient est assurée chaque fois par 2 stagiaires et fait l’objet d’un écrit qui est remis aux stagiaires et à l’équipe soignante pour l’aider dans la prise en charge ultérieure du patient.

La journée conclusive est l’occasion d’un débat élargi de l’élaboration des questions que chacun des stagiaires aura choisies de travailler et des résultats qui devront faire l’objet d’un écrit.

La durée de la formation est évaluée à 68 h de présence effective pour chaque stagiaire.